Entretiens

Les préférences TV des minorités au R-U

David Graham,
Attentional, CEO
David Graham a commencé sa carrière dans l’audiovisuel au Canada et ensuite à  la BBC, où il était producteur du département information. Il a fondé une maison de production indépendante qui produisait des programmes d’actualité pour Channel4.Aujourd’hui, son cabinet d’études est à  la base de plusieurs études concernant la diversité dans les médias britanniques. Attentional est notamment source d’analyses des audiences.

 

Diversity as a business opportunity – Attentional

 

A preliminary look at TV Preferences of ethnic minorities in UK
Mieux connaître les femmes et les hommes qui sont chaque soir devant l’écran TV pour mieux cerner leurs attentes et ouvrir les yeux à l’industrie pour que la création prenne en compte tous les publics. Tel était l’objectif de la récente étude menée par la société Attentional. Cette dernière s’est penchée sur les préférences TV des « minorités ethniques » en Grande-Bretagne que nous expose David Graham.
Les mesures d’audience (BARB codes) définissent quatre profils qui sont représentatifs de la population : Black British, Asian British, White European (catégorie « Ethnic ») et White British. Les habitudes de consommation audiovisuelle sont très différentes entre les groupes.
Le premier constat flagrant est le temps passé devant la TV. Le groupe « white british » étant celui qui passe le plus de temps devant la TV. 89 % du visionnage en prime time (18 :00 -23 :00) vient de ce groupe. L’étude s’intéresse notamment aux programmes de prime time diffusés sur BBC1 et ITV, aux chaines préférées (majors et chaines plus petites).
Des portraits type ont été dressés et donne un aperçu rapide des formats sollicités par chaque audience. Si certains genres font l’unanimité comme le football, les factual drama, les programmes culinaires ou encore les films US, d’autres sont très spécifiques en fonction des groupes repris par l’étude ; ainsi « White British » raffolent d’émissions de pêche ou de courses de lévriers, là où les « Asian British » vont regarder davantage de programmes de cricket… Les programmes préférés de chaque catégorie sont cotés par les autres catégories afin de voir où les préférences peuvent se rejoindre ou non. Une polarisation se marque nettement entre la catégorie « Ethnic » et les White people. Les principaux tops programmes de ces derniers ne se retrouvant pas dans les choix télévisuels des autres catégories de la population. En d’autres termes, David Graham souligne les difficultés à créer des programmes fédérateurs pour les différentes catégories interprétées dans son étude, et c’est bien là tout l’enjeu de l’entreprenariat de la diversité, conclut-il.
L’étude de David Graham offres de précieuses données propres à un marché, mais ouvre certainement une réflexion utile et valable pour tous les marchés dans une société multiculturelle avec comme moteur, celui d’envisager la diversité comme une vraie opportunité d’affaires.
Consultez l’étude d’Attentional