Entretiens

Une charte diversité 360 pour Channel4

Nina Bhagwat
Off Screen Diversity Executive – Channel 4
Channel 4 a présenté sa charte pour la diversité, la “360° Diversity Charter”. Cette charte, au coeur même du travail de Channel 4 vise à couvrir tous les aspects de la diversité. En effet, elle recouvre divers champs d’application au nombre desquels figure bien sûr la diversité à l’image mais aussi la diversité dans les équipes internes, dans les équipes des sous-traitants et dans la société britannique en général. On y retrouve par exemple un cahier des charges “diversité” inclus dans toutes les procédures de commissionnement de sorte à inclure les sous-traitants dans le mouvement. On y retrouve aussi le soutien financier à de petites structures dont les fondements reposent sur la diversité. Cette charte, très complète et réellement inspirante est transposable chez nous ne fut-ce que partiellement et progressivement.

 

Diversity as a business opportunity – Channel 4
Augmenter la représentation des minorités à l’écran
Channel 4 se positionne de plus en plus comme une chaîne incontournable en matière de diversité. La diversité chez Channel 4 est loin d’être perçue comme un projet en soi, un objectif à atteindre, ou une obligation en marge de la chaîne de production. Elle est au cœur même des stratégies de production de l’éditeur. Pour en parler, Nina Bhagwat a fait le déplacement depuis Londres et nous expose quelques grandes lignes pour devenir « entrepreneur de la diversité à l’écran »
Nina fait actuellement partie de l’équipe Creative Diversity de Channel 4  où elle exerce la fonction de responsable de la diversité au sein des équipes de production. La diversité chez Channel 4, « c’est d’abord un service qui chasse les talents. Le commencement du commencement, c’est l’équipe. Se pose alors la question de qui fera partie de l’équipe lorsque nous engageons des procédures de recrutement ». Pour Nina Bhagwat, il faut être conscient de ce que signifie la diversité pour évaluer à quel point elle est manquante à l’écran, mais aussi et surtout, pour évaluer son potentiel d’audience. « Notre équipe reflète toute une diversité. À cette dernière s’ajoute le talent du personnel pour chercher des formats novateurs ou repérer les  projets à investir en matière de diversité. La base pour Nina, c’est donc le recrutement. En suivant les engagements énoncés dans la Charte 360 ° de la diversité de Channel 4, elle s’assure que les meilleures personnes soient recrutées dans le plus grand éventail possible.
Ce premier levier de diversité en interne enclenché, la suite se mesure dans la capacité à trouver des formats originaux et choisir des programmes avec un background diversité qui seront rentables et qui sont capable de générer une audience spécifique, mais aussi plus large.
Talent, inclusion et formats efficaces sont les trois secrets dévoilés par Nina Bhagwat pour entreprendre des projets diversité qui fonctionnent en terme d’audience. « La première réflexion est d’envisager des formats généraux qui ont fait leur preuve et d’évaluer de quelle manière on peut y intégrer la diversité et la connecter à une audience plus large ».
L’erreur à ne pas commettre, c’est faire de la diversité pour parler de diversité. « Les téléspectateur.trice.s issu.e.s de la diversité n’ont pas besoin de sentir qu’ils sont différents en regardant un programme de Channel 4… Le secret, c’est le talent, placer les bonnes personnes au bon endroit dans un programme ». Il faut ensuite à tout prix éviter d’entretenir les stéréotypes associés aux personnes issues de la diversité. Nina illustre cet exemple avec la place habituelle des noirs à l’écran. Dans le passé, les noirs étaient essentiellement visibles à l’écran dans les programmes de téléachat. Il faut donc éviter de prétendre que la diversité est assurée à l’écran en associant des rôles stéréotypés, par exemple, aux présentateur.trice.s. En revanche, placer un homme noir dans un rôle central d’une fiction qui ne répond pas aux stéréotypes habituels et qui apporte une plus value avec un certain talent, permet d’attirer une audience plus large, mais aussi de concerner les minorités qui se sentiront représentée et « bien représentées ».
Autre projet mis en œuvre par le service de Nina Bhagwat, celui d’augmenter de manière significative la représentation à l’écran de personnes avec un handicap. « Les résultats en termes d’audience ont été très prometteurs, puisque, pour certains programmes, nous avons atteints 19% d’audience de personnes qui vivent avec un handicap ».
Les exemples fusent dans la présentation de Nina des différents projets issus de son service. Rien qu’en 2016, 18 programmes ont été promus chez Channel 4 par le service diversité.